Collapse 2012

Présent sur la scène grenobloise depuis début 2011, Collapse se définit comme un groupe de post rock instrumental, proposant un univers empreint de mélodies profondes.Collapse

A l’écoute de l’album, force est de constater que nous ne sommes pas volés sur la marchandise !!!

L’album commence par « Follow the crowd » un très bon morceau évoluant dans un univers planant et aérien, alternant douceur et violence, le tout réalisé avec une progressivité bien maîtrisée.

« Citizen grave », second morceau de l’album, débute par une mélodie au piano posant les bases de la dramaturgie de la piste. On se retrouve surpris par ce morceau qui tire ensuite vers des rythmes beaucoup plus rock, limite métal ambiant sur le jeu de guitare. Un morceau qui prouve, s’il en est besoin, qu’émotion peut rimer aussi avec distorsion.

« A place to hide part 1 & 2 » est un titre en deux parties et selon moi il s’agit du morceau le plus réussi de cet album. Ce double morceau est profond, à la fois sombre et lumineux,  un morceau qui s’écoute les yeux fermés et qui pousse à l’introspection. La guitare est très mélodique avec des effets justement dosés, la basse profonde, la batterie efficace et les notes de piano très bien placées.

Une fois n’est pas coutume « Divine prayer » est selon moi un ton en dessous des autres titres de l’album. Attention il ne s’agit en aucun cas d’un mauvais morceau, il est à l’inverse très bien réalisé, mais pour moi moins profond que les précédents et plus éloigné du style défendu par le groupe.

Sur « Death swan », Collapse fait entendre sa voix, avec un phrasé parlé et des chœurs. Plus structuré dans sa construction même, « Death swan » est un titre efficace, plus facile d’accès pour les non-érudits au post-rock.

Collapse clôture cet album de la plus belle des manières avec « How we’ve disappeared », un très bon et beau morceau calme, dans la retenue, un titre solaire et gracieux.

A l’écoute de ce disque, il est difficile de définir des influences clairement identifiées, le groupe proposant un son et un univers reconnaissable qui lui est propre.

Bref, Collapse nous délivre içi un album instrumental convaincant sur lequel une voix lead n’aurait sa place tant la musique envoutante proposée par le groupe se suffit à elle-même.

Découvrez Collapse sur Planconcert : http://www.planconcert.com/collapse

Clip de Citizen Gave issu de l’album

L’album est en écoute ici :